ACCORDÉON


ACCORDÉON
ACCORDÉON

ACCORDÉON

Instrument à vent, à anches libres métalliques; la ventilation alternée y est produite par un soufflet à main permettant de contrôler constamment la pression d’air. Parmi les nombreux instruments, aujourd’hui disparus, qui utilisèrent le principe de l’anche libre métallique et aboutirent à l’accordéon, citons l’aéoline de Schlimbach (Ohrdruff, Thuringe, 1816), l’aéolo-mélodion de Brunner et Ofman (Varsovie, Pologne, 1818), l’éoline d’Eschenbach (Kœnigshoven, Alsace, 1820), la mundéoline de C. Messner (Trossingen, Wurtemberg, 1823) et le symphonium du physicien Charles Wheatstone (Gloucester, Grande-Bretagne, 1825). En 1829, le facteur de pianos et d’orgues Cyril Demian prit à Vienne un brevet pour un nouvel instrument nommé Akkordion (le mot accordéon n’apparaîtra que vers 1830). L’accordéon ne comporta tout d’abord qu’un seul clavier, dit clavier «chant», auquel vint s’ajouter, après 1880, un second clavier pour l’accompagnement. En 1895, on inventa le système unisonore, grâce auquel chaque touche produit un son unique, que l’on tire ou que l’on pousse le soufflet. Depuis 1950 existe l’accordéon de concert ou harmonéon — conçu par le Français Pierre Monichon —, où le clavier «accompagnement», avec ses accords, est remplacé par un second clavier «chant». Des compositeurs français ayant œuvré par ailleurs dans les domaines instrumental ou orchestral comme J. Wiener, G. Auric, H. Sauguet, J. Françaix, J.-M. Damase et P.-M. Dubois ont écrit pour cet instrument. Intégré au folklore français et étranger depuis les années 1880 et principal représentant du genre musette en vogue dans les bals parisiens après 1900, l’accordéon a également à son répertoire des transcriptions d’œuvres classiques.

Dans les années 1970 est apparu l’accordéon électronique, de deux types: dans le premier, il est muni d’un soufflet et d’anches auxquels s’ajoute un commutateur permettant aux touches de commander un générateur de sons électronique; dans le second, la génération des sons est purement électronique, le soufflet, qui n’aspire pas d’air, servant uniquement à contrôler l’intensité sonore.

accordéon [ akɔrdeɔ̃ ] n. m.
• 1833; all. Akkordion (1829), -éon par infl. de orphéon
1Instrument de musique à soufflet et à anches métalliques. aussi bandonéon. Accordéon à clavier, à touches, à boutons. Accordéon chromatique, diatonique. L'accordéon du bal musette.
2Loc. EN ACCORDÉON : qui forme des plis parallèles. Chaussettes en accordéon. Adjt, cout. Plissé accordéon. Imprim. Pliage accordéon du papier.
Circulation en accordéon, alternativement fluide et dense.

accordéon nom masculin (allemand Akkordion, refait sur orphéon) Instrument à air composé d'un soufflet et de deux claviers à touches ou à boutons dont le jeu déclenche des soupapes auxquelles correspondent des lamelles de métal qui vibrent au passage de l'air. ● accordéon (expressions) nom masculin (allemand Akkordion, refait sur orphéon) Familier. Coup d'accordéon, variation brutale en sens inverse d'une évolution. En accordéon, qui présente des plis comparables à ceux d'un soufflet d'accordéon ; qui présente des à-coups. Porte accordéon, porte coulissante qui évoque un soufflet d'accordéon. Sac accordéon, sac de dame fait de poches souples juxtaposées.

accordéon
n. m. Instrument de musique portatif à soufflet et à anches métalliques, muni de touches. Syn. (Louisiane) musique à mains.
|| Par comparaison. En accordéon: qui forme de nombreux plis. Pantalon en accordéon.

⇒ACCORDÉON, subst. masc.
A.— MUS. Instrument de musique, populaire, portatif, dont le son est produit par l'action simultanée d'un soufflet et d'un clavier sur des anches métalliques :
1. Et les hameaux d'alentour, les plus perdus, les plus noirs, même ceux des bois, s'étaient vidés de leurs mendiants, de leurs estropiés, de leurs fous, de leurs idiots à béquilles. Cette gent était échelonnée sur le parcours, avec des musiques, des accordéons, des vielles; ils tendaient leurs mains, leurs sébiles, leurs chapeaux, pour recevoir des aumônes que Yann leur lançait avec son grand air noble, et Gaud, avec son joli sourire de reine.
P. LOTI, Pêcheur d'Islande, 1886, p. 251.
2. Musiques de la rue : accordéons
Qu'une chanson amoureuse commente,
Rythme indistinct auquel nous suppléons,
Qui du meilleur de nous rit et s'augmente ...
G. RODENBACH, Le Règne du silence, 1891, p. 200.
3. Dans le vacarme forain de l'orchestre, des danseurs tyroliens, et des clients surexcités par une chaleur combinée — bière et accordéon — de musette et de brasserie munichoise, Kate Bergen pensait pour la première fois aux morts, aux âmes errantes — y en avait-il vraiment autant que le racontait Clemens?
J. PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 101.
4. Mais un beau danseur s'élança avant la fin du dernier couplet. Il préférait à une bergère de chanson, c'était visible, quelque grasse fille hanchue qu'il pouvait cambrer sous son bras agile :
— En avant, l'accordéon, puis la musique à bouche! Vite une gigue, puis un rigaudon!
G. GUÈVREMONT, Le Survenant, 1945, p. 133.
Au fig. :
5. « La joie quoi! La violence avec de la rigolade! Tout l'accordéon des plaisirs! »
L.-F. CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 590.
Rem. Ds la litt. noble l'instrument ne passe pas pour particulièrement musical, comme en témoignent des syntagmes fréq. à connotation péj. : accordéon geignard, vulgaire, grêle musique d'accordéon, etc., et les ex. d'Ac. 1878 maintenus dans Ac. t. 1 1932 : Le son de l'accordéon a peu de volume. Les accordéons sont plutôt des jouets que des instruments de musique. Syntagmes plus récents : accordéon plaintif, touchant et Lar. encyclop. ,,vers 1910. L'accordéon s'améliora... et, grâce à des virtuoses, acquit le droit de compter dans l'art musical.``
B.— P. anal. avec la forme ou le jeu du soufflet
1. [Dans un environnement syntaxique exprimant ou suggérant la comparaison avec l'instrument] :
6. Et ce disant, plus digne que jamais, le cabotin souleva son feutre qui, par suite des heurts et cahots de la nuit, gondolait piteusement et semblait un accordéon prêt à jouer une marche funèbre, et sa silhouette calamiteuse et cocasse disparut subitement au tournant du couloir.
J.-K. HUYSMANS, Marthe, histoire d'une fille, 1876, p. 80.
7. Il bat la mesure avec énergie. Quand il se retourne vers le public, il s'éponge le front. On crie « bis »! à une petite fille, mais Bouchor dit :
— Je vais vous chanter.
Il tire sa montre, s'excuse. C'est comme un accordéon : ça peut s'allonger ou se rétrécir.
J. RENARD, Journal, 1903, p. 863.
8. On avançait lentement, en titubant aux cahots du train. Au dernier coude du couloir, à l'instant que le professeur s'allait élancer dans cette sorte d'accordéon qui relie un wagon à l'autre, une secousse plus forte le chavira : pour recouvrer son équilibre il fit un brusque mouvement, qui précipita son pince-nez, toute attache rompue, dans le coin de l'étroit vestibule que forme le couloir devant la porte des commodités.
A. GIDE, Les Caves du Vatican, 1914, p. 848.
2. En accordéon. Gén. péj. [En parlant d'éléments du vêtement : bas, pantalon, etc.] :
9. Si un inconnu ténébreux enveloppait sa vie privée, cela est superflu à dire!... les probabilités cependant, — tant, quelquefois, il arrivait pitoyable au bureau, le teint boueux, la cravate lâche, le faux-col en accordéon, — étaient qu'il employait ses nuits à errer au hasard des rues, sous les clairs de lune ou les pluies;...
G. COURTELINE, Messieurs-les-Ronds-de-cuir, 1893, p. 163.
3. COUTURE
Plissé accordéon, plissage accordéon (p. oppos. au plissé plat) :
10. Il y avait de grandes enseignes noires, penchées comme des tableaux ou des miroirs, avec des lettres d'or : Tailleur... Boutique de Livres... Maître horloger... et de petites, des noires, des blanches, des longues et des carrées : Plissé accordéon... Cordonnier dans la cour... Sage-femme...
E. TRIOLET, Le Premier accroc coûte deux cents francs, 1945, p. 284.
Fam. Des accordéons, même sens :
11. Enfin il est redescendu... Il s'était mis dans les frais! ... complètement lavé, rasé, fringué d'importance... et du style alors!... un genre avocat... une cape noire flottante... depuis les épaules... des plis... des accordéons... et sur la pointe du cassis une jolie calotte avec un gros gland... je me dis que c'est pour faire les honneurs.
L.-F. CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 265.
Prononc. :[]. Enq. ://.
Étymol. ET HIST. — Entre 1833 et 1848 « instrument de mus. à anches métalliques » (F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 4, 4e part., 1. 9, 481 : Le maître de poste de Schlau venait d'inventer l'accordéon...); 1842, Ac. Compl. : Accordéon. Nom donné à un nouvel instrument de musique à soufflet et à touches.
Empr. à l'all. Akkordion, forgé en 1829 à Vienne par Damian, inventeur de l'instrument (FEW t. 15 s.v. Akkordion) par dér. de Akkord, terme de mus. (dep. 1619, KLUGE; empr. au fr. accord « id. » dep. XIVe s.), avec adjonction du suff. -ion sur le modèle de Orchestrion (instrument inventé en 1791 par Kung à Prague, FEW, loc. cit.). Suff. -ion altéré en -éon, lors de l'empr., sur le modèle de Orphéon (dep. 1767; NYROP, III, 323). — BEHRENS D. 1923, p. 36.
STAT. — Fréq. abs. litt. :139.
BBG. — Banque 1963. — BOUILLET 1859. — CHAMB. 1970 — CHESN. 1857. — COMTE-PERN. 1963. — DUF. t. 1 1965, t. 2 1965. — GRIMAUD (F.). Petit glossaire du jeu de boules. Vie Lang. 1968, n° 191, p. 110. — ROUGNON 1935. — TÉNOT 1967.

accordéon [akɔʀdeɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1833; de l'all. Akkordion, 1829, mot forgé par Damian, inventeur de l'instrument; de Akkord « accord », et suff. -ion, francisé en -éon, sur le modèle d'orphéon.
1 Instrument de musique à vent, composé d'un soufflet et de claviers agissant sur des anches métalliques. aussi Bandonéon. || Accordéon diatonique, chromatique. || Accordéon à clavier, à touches, à boutons. || Jouer de l'accordéon dans un bal musette. || La musique populaire russe fait grand usage de l'accordéon.
1 Des airs d'accordéon, minces comme des fumées de cigarettes, s'échappent des portes, et le Bal du Tourbillon commence à saigner de sa bouche dure (…)
Léon-Paul Fargue, le Piéton de Paris, p. 25.
Musique d'accordéon. || On entendait un accordéon lointain, plaintif.
2 Par compar. || Plissé comme un accordéon. — ☑ Loc. En accordéon, plissé comme un accordéon (en parlant d'un pantalon, de bas, etc.). || Il avait des chaussettes en accordéon.
2 Les lanternes vénitiennes suspendaient aux branches leurs fruits lumineux, les unes rondes et tendues comme des oranges, les autres longues et plissées comme des accordéons.
Edmond Jaloux, le Jeune Homme au masque, p. 24.
Circulation en accordéon, alternativement dense et fluide. || Aux heures de pointe, la circulation sur les autoroutes est en accordéon.
Cout. || Plissé, plissage accordéon, qui forme des plis parallèles.
Imprim. || Pliage accordéon d'une feuille de papier.
Par ext. || Ses chaussettes faisaient des accordéons.
DÉR. Accordéoniste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Accordeon — Accordéon L accordéon est un instrument de musique à clavier, polyphonique, utilisant des anches libres excitées par un vent variable fourni par le soufflet actionné par le musicien. (définition par Émile Leipp). Il fait partie de la famille des… …   Wikipédia en Français

  • Accordéon — Le nom d accordéon regroupe une famille d instruments qui utilisent l anche libre, mais qui parfois sont de factures très différentes. C est une famille d instruments de musique à clavier, polyphonique, utilisant des anches libres excitées par un …   Wikipédia en Français

  • ACCORDÉON — n. m. Petit instrument de musique composé d’un soufflet et de lames d’acier correspondant à des touches qui forment un clavier. Le son de l’accordéon a peu de volume. Les accordéons sont plutôt des jouets que des instruments de musique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • accordéon — ● n. m. ►PAPIER Mode de stockage d un papier listing de deux kilomètres de long. On aurait pu les mettre en rouleaux, mais avoir un cube de papier, c est nettement plus pratique. De plus, les feuilles sont toutes à plat, donc sans courbure. Quand …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • accordéon — [akɔʀdeɔ̃] n.m. Faire l accordéon, se dit d une file de voitures ou d un peloton de coureurs cyclistes, qui s allonge et se raccourcit par à coups …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • accordéon — (a kor dé on) s. m. Nom donné à un instrument de musique à soufflet et à touches qu on tient et qu on manoeuvre avec les mains. ÉTYMOLOGIE    Accorder …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • accordéon — ac·cor·dé·on s.m.inv. ES fr. {{wmetafile0}} TS mus. → fisarmonica {{line}} {{/line}} DATA: 1875. ETIMO: dal ted. Akkordion …   Dizionario italiano

  • accordéon — фр. [акордэо/н] аккордеон …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • accordeon — ac·cor·de·on …   English syllables

  • accordéon — nm. : AKORDÉON nm. (Albanais.001, Notre Dame Be., Table), akordzon (Cordon) ; vyoulna nf. (Méry), vyourga (001, Cessens), vyourna (Arvillard), vyurna (Tarentaise), R. => Tournoyer …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.